Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien est une atteinte très fréquente.

Le plus souvent, cette pathologie est idiopathique c'est à dire qu'elle n'a pas de cause.

Cependant la grossesse, l'hypothyroïdie, le diabète, le travail manuel sont reconnus comme des facteurs favorisants.

Elle se manifeste par des douleurs dans les mains parfois avec des irradiations jusqu'au coude ou à l'épaule, une perte de force, des lâchages d'objets et surtout des troubles de la sensibilité dans les 4 premiers doigts de la main avec sensations de fourmillements (paresthésies) particulièrement gênants la nuit.

Ces symptômes s'expliquent par la compression d'un nerf appelé nerf médian à la face antérieure du poignet dans un tunnel appelé le canal carpien. Après confirmation du diagnostic par un électromyogramme réalisé par un neurologue, l'intervention consiste à libérer ce nerf par une courte incision de 2 cm dans le pli de flexion du poignet.L'intervention dure quelques minutes et est réalisée en ambulatoire.

Il n'y a pas de suture, la peau est collée ou suturée.

Le pansement est laissé en place 4 jours puis ôté.

Il n'y a pas d'immobilisation, la main est utilisable dans les heures qui suivent l'intervention. Seuls les gestes de force sont interdits.La force de préhension redevient satisfaisante à partir de la 6ème semaine.

L'arrêt de travail est de 3 semaines en moyenne, 6 semaines pour les travailleurs manuels.

La compression du nerf médian au canal carpien est parfois associée à la présence d'un doigt à ressaut ou doigt à ressort. Il s'agit de la difficulté à réaliser l'extension d'un doigt après l'avoir fléchi. L'extension survient alors brutalement après l'avoir "forcée". Cette pathologie est surtout manifeste en début de journée notamment au réveil.

Le traitement de ce doigt ou de ces doigts à ressaut doit idéalement être réalisé en même temps que la cure de la compression du nerf médian au canal carpien car le traitement isolé de l'une de ces pathologies décompense l'autre.

Une simple incision à la base du doigt permet de libérer les tendons fléchisseurs. Ceci ne modifie pas la durée d'hospitalisation ni les suites opératoires.

Dr Hugo Leurs

 Chirurgien orthopédiste

 CMC Wallerstein

 14 bd Javal33740 Ares

   Tel : 05 57 17 49 54